"De tout et de rien" sur les Donkey Kong Country

Master System, NES, Snes, Megadrive,...

Modérateur : L'équipe

Jinsei
Messages : 232
Inscription : 01 Juil 2012, 11:52

"De tout et de rien" sur les Donkey Kong Country

Messagepar Jinsei » 08 Sep 2014, 17:39

Alors, je sais pas par ou commencer. Je ne souhaite pas discuter ou débattre sur l'impact ou la qualité globale de ces jeux, mais traiter (en plusieurs posts) les aspects de ces jeux, faire des remarques, parler des différents niveaux...

Je vais commencer par sons système de Bonus "pour gagner des vies" ou diverses idées, alors se sont-ils inspirés de Super Mario World ? Juste comme ça, j'ai souvenir que Monsieur Shigeru avait fait la réflexion (sur DKC) comme quoi un mauvais jeu peut avoir de magnifiques graphismes. Mais a-t-il fait attention aussi que certaines idées de son Mario World ont été reprises ?

Parmi les choses "reprises" de SMW, on a :
- la possibilité de quitter un niveau déja fait en appuyant sur Start + Select.
- les lettres KONG, c'est comme les grosses pièces jaunes. Il faut toutes les ramasser dans le niveau pour gagner une vie,
- les animaux "chevauchables" : dans MW on a Yoshi et dans DKC on en a 4. Ce qui est similaire dans les 2 cas c'est que quand on se fait percuter par un ennemi quand on est sur un animal, ce dernier nous lache et part en courant et on a la possibilité de le re-chevaucher si on le rattrape (chose valable pour Yoshi, mais aussi pour Rambi et compagnie).
- présence de salles bonus pour "faire le plein de vies".

Parlant de bonus, je trouve étonnant que le 1er DKC ait un côté unique comparé à ses 2 suites, je m'explique :

Dans le 1er, les salles bonus consistent à récupérer des bonus pour les vies, tandis que dans les 2 autres c'est juste pour la quete secondaire pour récupérer des pièces spéciales permettant de jouer aux niveaux du monde perdu (en même temps, y a aucune quête ni niveau secret dans le premier).

Un système de bonus qui a été enlevé dans les 2 suites : celui consistant à ramasser 3 îcones animales identiques pour aller dans un niveau spécial (ramasser le max de petites îcones en 2 minutes, sachant que pour chaque 100 d'entre elles ramassées = 1 vie). On parcours ces dits niveaux dans la peau de l'animal dont on a récupéré les 3 îcones identiques.

Le 2ème épisode récupère cependant une autre forme pour se faire des vies : une ère de quizz (relativement simple) auquel il y en a une par monde.

Je vais maintenant parler de Donkey Kong Land 3, le dernier jeu que j'ai finit.

Il s'agit logiquement d'une "repompe" de son "grand frère" DKC3. Même s'il reste un très bon jeu (mais sans +) pour les efforts fournis, il compose pas mal de points ennuyeux :

- cette fois, les niveaux du même thème son tous identiques. Dans DKC3, il y avait des "exclusivités" dans les niveaux mais là (dans DKL3), + aucune. Du coup, le jeu finit par devenir lassant et monotone,
- les sprites sont vraiment trop gros par rapport au champ de vision. De +, la "richesse graphique" nuit à la visibilité. ce qui rend le jeu effectivement + dur mais nous fait perdre des vies de façon un peu idiote.
- la réadaptation des musiques de DKC3 façon Gameboy donne mal à la tête.

Cela dit, l’animation (en particulier des singes) est nickelle. Ils gardent même leurs mimiques à perfection. Le jeu est incroyablement riche graphiquement (même si sur GB comme j'ai dit, cela se traduit par des répercutions au niveau visuel). Les arrières plans sont relativement jolis mais n'arrangent pas non plus les choses au niveau de la vision de l'action.

Portage GB oblige, on perd beaucoup de trucs par rapport à DKC3, comme :
- certains niveaux originaux comme ceux dans l'obscurité (celui avec l'éléphant qui a peur des rats, celui dans l'eau), celui où on se fait "guêter" par un gros poisson, celui avec la mèche qui se consume, celui de l'orage...
- si vous avez fait DKC3, vous vous souvenez sans doute des cascades d'eaux où on pouvait "aller derrière". Et bien là c'est plus possible, les singes ne peuvent plus aller derrière les chutes d'eau.
- les tonneaux métalliques, dans les épisodes Snes y compris le 3, on pouvait les récupérer lorsqu'ils revenaient vers nous après avoir percuté un mur. Ca aussi ce n'est + possible (de les re-saisir).
- les mini jeux ont disparu (le jeu des 4 couleurs + les tirs sur cibles). Mais à la place on récupère un jeu de cartes "par paires" façon Mario Bros 3.
- l'oiseau Parry a disparu (celui qui permettait de récupérer les bonus en hauteur).
- la carte du monde, elle est rendue comme... celle d'un Mario World ou de DKC1 et 2. Y a plus les transports, le télésiège, la nage.
- comme dans ses prédécesseurs (DKL1 et 2) bien sûr (limites de la GB), un seul singe à l'écran (switch via la touche Select) et on ne peut incarner les animaux que via la transformation.
- on a perdu la version de Swawks qui ramassait les tonneaux.
- dans l'interface de sauvegarde avec la grand-mère singe, il ne reste plus que celui où elle joue à la console,
- il n'y a + la quête des petits oiseaux à récupérer et du coup, il n'y a plus d'objet à stocker.

Puis parlant des changements :
- il y avait une dizaine d'ours dans DKC3, là il n'y en a qu'un seul (qui s'appelle Bear, tout betement)
- Squitter l'araignée : à cause du peu de bouton sur le GB, son tir occupe les 2 fonctions (création de plate-forme + projectile).
- Elie l'éléphant : il ne peut plus aspirer les tonneaux ni l'eau. Mais il peut tirer des jets d'eau à l'infini.
- dans DKC3 il y avait 7 mondes principaux composés de 5 niveaux + 1 Boss. Dans DKL3 c'est 5 mondes principaux avec 6 niveaux et un Boss pour chacun. Je note aussi que les affrontements contre les Boss sont + courts. Les 2 Boss qu'on perd dans DKL3 (puisqu'on perd logiquement 2 mondes) sont le gros baril "qui rote" et l'espèce de chose bizarre avec des yeux qui tentait de nous jeter hors du stage en nous éclaboussant.

J'ajoute enfin que même si la difficulté est bien progressive au fil de la progression, les thèmes des niveaux sont éparpillés n'importe comment, dans les épisodes Snes (surtout le 2) les niveaux avaient une "structure logique" par rapport au monde représenté. Le monde 2 par exemple était dédié à la lave et au volcan. dans DKL3 justement, impossible de dire quel thème tel monde met en avant car on se retrouve avec "un peu de tout" dans les niveaux de chaque monde.

Le monde perdu : petit changement là aussi, il se situe juste après le dernier monde "principal" terminé alors que dans DKC3, il est bien caché.

Et aussi, je me demande à quoi pouvaient servir ici les médailles DK et les pièces Bonus vu qu'il n'y a ni transports (dans DKC3, il fallait choper les 40 médailles pour avoir le Gyrocopter) : et bien il faut chopper les 35 médailles pour accéder au monde perdu.

Quand aux pièces récupérés dans les niveaux Bonus, c'est pour jouer aux cartes (il y en a un par monde). Et c'est nécessaire de les remporter pour récupérer les médailles DK (on récupère une médaille pour chaque jeu de cartes gagné). Autant dire que la mission est très galère.

Voilà pour mon 1er post sur cette franchise, je compte m'attarder + tard sur les niveaux, leurs thèmes, faire des réflexions sur les animaux.



Je continue sur les Donkey Kong Land.

Je me suis attaqué récemment aux 2 premiers. Le premier, je le trouve... allez, je vais être gentil et dire qu'il est médiocre, même si je souhaiterais en fait être + sévère. Le 2 quant à lui c'est probablement le meilleur des 3. C'est celui où la visibilité est la moins gênante.

Ensuite, ils reprennent à peu de choses près les niveaux de DKC2 et dans l'ordre. Après, j'ai pas pu aller bien loin car j'arrive pas à sauvegarder sur ce jeu (je vais tenter d'autres roms). La différence c'est que les mondes 2 et 3 de DKC2 ne font + qu'un dans DLC2.

Je disais qu'il reprenait les niveaux de la versions Snes... mais ils changent quand même... des trucs (placement des ennemis, batiments, animaux, plates formes). Ils reprennent donc les niveaux (dans leur design) sans les "reproduire intégralement".

Un truc me déplait quand même : les musiques. J'aime pas les reconversions GB et en +, des "réductions/fusions" ont été faites. Ex : la musique utilisé pour l'eau est utilité sur GB également pour l'eau mais aussi les mats.

Quand à DKL1... contrôles horribles. Je hais la façon dont les singes se déplacent, comment les commandes répondent. Les problèmes de lisibilité sont grandement de la partie. On peut se faire toucher par un ennemi parce qu'on pouvait pas le voir à l'écran avant... les niveaux sont super longs aussi. Une vidéo du joueur du grenier sur ce jeu ça serait pas pour me déplaire, honnêtement.

C'est dingue : autant je peux finir DKC1 en 2 heures n'importe quand mais autant son "petit frère sur Game Boy" DKL1, je suis... carrément bloqué au 1er monde à cause d'un niveau ultra-chiant et je crois que je vais abdiquer.

Je note qu'étrangement, ils ont rajouté dans DKL1 le thème du bateau (qu'on retrouvera dans DKC2).

PS : dans le topic de Donkey Kong 64, il y a un membre déclarant que celui-ci est le Donkey Kong qu'il aime le moins mais... j'me demande s'il a essayé le premier Donkey Kong Land quand même lol

Avatar de l’utilisateur
conker8
Messages : 53
Inscription : 19 Déc 2011, 17:55
Sexe : ♂ Masculin

Re: "De tout et de rien" sur les Donkey Kong Country

Messagepar conker8 » 14 Oct 2014, 16:24

J'ai une question à te poser sur DKL 3.
Est-ce que l'éléphant est-il toujours effrayé par les souris ?

Avatar de l’utilisateur
KLM-34
Messages : 35
Inscription : 11 Fév 2014, 03:38
Sexe : ♂ Masculin

Re: "De tout et de rien" sur les Donkey Kong Country

Messagepar KLM-34 » 19 Nov 2014, 20:21

Mon cher Jinsei,
Je te trouve particulièrement sévère avec Donkey Kong Land, donc je me permet de rajouter ma peau de banane :)

Pour la petite histoire Donkey Kong Land est sortie en 1995 sur Game Boy avec pour objectif de faire un jeu à la grandeur de son ainé : Donkey Kong Country sortie en 1994 sur Super Nintendo.
Comme Cranky le dit dans la notice : "Alors d'après vous... votre dernière aventure aurait eu autant de succès sur le... Game Boy ?"
Le pari semble fou puisque à peine 1 an plus tard Rare veut proposer un jeu 16-bits sur une console 8-bits. Et il faut quand même avouer que le pari est globalement réussi !

On retrouve Donkey et Diddy qui doivent récupérer leur stock de bananes volé par King K.Rool.
Graphiquement le jeu se rapproche grandement de la version SNES (les couleurs en moins).
Musicalement on reconnait tout de suite les thèmes repris de son grand frère comme la Jungle, ou encore le monde Aquatique. C'est tout bonnement un exploit :D

Mais là où le jeu fait fort c'est qu'il ne s'agit pas d'un simple portage comme ça a été le cas sur Game Boy Color. Rare et Nintendo nous offre une nouvelle partie de l'île de Donkey à découvrir.
Ce qui veut dire de nouveaux environnements : Kremlantis (ruines et temples engloutis), Big Ape City (sorte de ville gratte-ciel), et Chimpanzee Clouds (monde de nuages).
Et qui dit nouveaux niveaux (parfois 2 fins par stage), dit de nouveaux ennemis (pas nombreux mais présent tout de même) et de nouvelles musiques : le Game Boy donne tout ce qu'il peut et le résultat est convaincant voire agréable (pour ma part après avoir fini le jeu je les sifflotais).

Il y a un vrai travail sur cet épisode, une vraie prise de risque (premier Donkey Kong sur Game Boy), plus que dans Donkey Kong Land 2 et 3 qui se contentent de reprendre les environnements, les musiques, ... on croirait presque à un remake (surtout pour DKL2) mais attention ce ne sont pas de mauvais jeu bien au contraire. Ici dans Donkey Kong Land on retrouve tout de suite l'ambiance déjanté et le charme de Donkey Kong Country entre nos mains.
Tout est différent mais tout y est : Donkey, Diddy, les Kremlings, les Amis Animaux, les Sauts, les Roulades, les Bananes, les Tonneaux et les zones Bonus.

Cependant oui, il faut le reconnaitre, le passage sur le Game Boy et la volonté de proposer des graphismes poussés font que la console portable de Nintendo est dépassée, en d'autres mots : elle crache ses tripes :(
Donkey et Diddy ne seront jamais présent à l'écran en même temps, mais ça encore vous me direz "c'est pas grave".
Ce qui est plus grave c'est que les amis animaux ne sont plus que 2 = Rambi (le rhino) + Expresso (l'autruche). On aura jamais le plaisir d'incarner Engarde (l'espadon) dans les niveaux aquatiques.
La famille KONG ne prendra pas part à l'aventure : vous ne verrez jamais Cranky, Funky ou Candy.
La durée de vie du jeu est amoindrie : 30 niveaux + 4 Boss pour Donkey Kong Land, contre 33 niveaux + 7 Boss pour Donkey Kong Country. On passe d'environ 5h pour Donkey Kong Country à environ 3h pour Donkey Kong Land (pour un premier jet).
Pour ma part il me faut 1h15 pour faire Donkey Kong Country à 101% (record personnel 8-) ) contre 1h50 min pour Donkey Kong Land à 100% (je le connais moins bien).

Et techniquement le jeu est à bout ! Il n'est pas rare d'avoir des bugs : des trames apparaissent parfois sur les singes (comme des hachures horizontales), la hit boxe est parfois hasardeuse, et vous ne pouvez pas atteindre une plateforme sous vos pieds si vous ne la voyez pas (ce qui n'est pas visible n'existe pas). Certains affirment avoir perdu leur sauvegarde sans raison (personnellement ça ne me l'a jamais fait) :?

Mais n'exagérons rien, le jeu reste jouable et je prends toujours du plaisir à refaire l'aventure.
Un remake 16-bits de ce jeu me ferais clairement envie, mais ça c'est une autre histoire.
Dernière édition par KLM-34 le 17 Mai 2015, 00:45, édité 2 fois.
Donkey Kong is here !

Jinsei
Messages : 232
Inscription : 01 Juil 2012, 11:52

Re: "De tout et de rien" sur les Donkey Kong Country

Messagepar Jinsei » 14 Déc 2014, 19:02

PS d'emblée : je tiens à préciser que je regrette d'avoir "délaissé" ce topic (aussi longtemps surtout). :lol: Bon alors, on continue.

conker8 a écrit :J'ai une question à te poser sur DKL 3.
Est-ce que l'éléphant est-il toujours effrayé par les souris ?


Je précise un truc, le coup de l'éléphant qui a peur des rats était uniquement présent dans 2 niveaux (moulin malsain et celui de la fuite dans le monde perdu).

Et pour te répondre, on ne les retrouve pas ici donc du coup, non dans DKL3 Elie ne "craint" personne (en même temps, j'ai + souvenir si on croise des rats avec lui dans DKL3, enfin dans tous les cas, ce "défaut chez lui" ne se retrouve plus ici).

Pour répondre à KLM34, graphiquement je suis d'accord pour dire que DKL1 était prodigieux graphiquement (pour une GB), ce qui m'exaspère vraiment c'est sa prise en main (si j'en avais les moyens, je ferrais mon "joueur du grenier" sur ce jeu) et surtout sa difficulté (accentuée par sa très délicate maniabilité aussi).

Pour comparer, ou plutôt citer 2 cas de figures similaires... DKL1 et moi, c'est comme JDG avec Spirou (19-bits) ou Tortues Ninja sur Nes.

DKL2 et 3 se rapprochent effectivement de leurs "grands frères sur Snes", mais conservent le risque de refaire graphiquement ce qui a été fait sur la 16 bits de Nintendo. Et le résultat (surtout pour DKL2) est magistral.

Est-il un copié-collé de DKC2 ? Pas tout à fait, mais pas très loin non plus. Gardons en tête que si la forme des niveaux a été conservée, des trucs ont été modifiés dues aux limitations de la Game Boy (comme l'impossibilité de chevaucher les animaux ou d'avoir les 2 singes à l'écrans, pour "économiser" les ressources de la portable). Par exemple, les ennemis ne se situent pas vraiment au même endroit, les plates-formes et divers objets sont placés différement... même si ça demeure réelle que les niveaux 'en temps que tel" sont repris et même dans l'ordre ! Cela dit, la lisibilité et le fait que les sprites soient + gros rendent le jeu (DKL2) + difficile qu DKC2.

Cela dit, je... je conseillerais vivement DKL2 à Hedge (s'il a vraiment aimé à ce point DKC2).





J'ai continué DKL2 davantage, et pour rebondir sur une ancienne réponse :

KLM-34 a écrit :Mon cher Jinsei,
Il y a un vrai travail sur cet épisode, une vraie prise de risque (premier Donkey Kong sur Game Boy), plus que dans Donkey Kong Land 2


DKL 2 prend quand même sa part de risque en voulant reproduire à l'exactitude près son "grand frère" sur Snes. Dans DKC2, la plupart des niveaux font appel à des grandes capacités et comme dans DKL2 ils ont tout reprit dans l'ordre concernant les niveaux, je me demandais comment ils ont fait pour certains niveaux très particulier (surtout, avec quels résultats).

Je prend le niveau ou Clapper le phoque crache des glaçons pour transformer la lave en eau : et bah ça se passe pareil et le Game Boy gère cela de façon assez étonnante avec la mutation en lave qui est représenté par une couleur + foncée (l'eau étant "transparente"). L'eau clignotte au préalable avant de se changer en lave (dans DKC2, je crois que la couleur se transformait "progressivement" en rouge foncé).

Et surtout, comment ont-ils fait pour le "Galion de Glimmer", le poisson qui nous éclaire sous l'eau avec sa torche. Je fais remarquer que si le nom de "Glimmer" (le poisson éclairant) est présent dans le titre du niveau, il ne l'est aucunement dans le niveau à proprement parler.

Et autrement dit, il s'agit pour le coup d'un niveau différent de celui de DKC2. Oui, on nage toujours dans l'obscurité... mais ce qui rétablit la luminosité, c'est le fait de "heurter" des tonneaux spéciaux que l'on croise sur notre route. C'est un peu chaud aussi parce qu'il faut aller au suivant assez vite, la lumière dure - environ - une dizaine de secondes.

En gros, le niveau se passe un peu comme un des tous derniers niveaux du premier DKC ou mieux encore, du niveau aquatique du monde 6 de DKC3 où fallait percuter un gros poisson pour rétablir temporairement l'éclairage.

Très "intéressant" aussi de voir les sacrifices au niveau des thèmes. Celui de la mine (de DKC2) a été supprimé dans la version Gameboy (pour prendre à la place celui d'un autre niveau). Le niveau du marais est pas mal joli, mais reprend un peu le problème "général" de DKL3 avec "trop de richesse pour moins de visibilité". Et autant dire que le jeu se corse sérieusement, il est en totu cas nettement + dur que DKC2.

En dehors de la plupart des thèmes, DKL2 "sacrifie" également une carte du monde, celui du marais. Les niveaux du marais (enfin, du monde 3 de DKC2) sont repris, mais ont simplement été ajoutés au monde 2 (celui de la lave). Mais avec "un monde en moins" du coup, ça reste un combat de Boss en moins (on se bat contre l'épée et on perd aussi le duel contre le gros Kremlin présent dans le monde 3 de DKC2).

Je note que DKC2 conserve "les pièces bananes". Leurs seuls apparentes utilités, c'est pour sauvegarder et voyager (parce que j'ai pas faut attention si on avait encore les Quizz de Swanky ou les conseils de Cranky et de la grand-mère, mais il me semble que c'est bel et bien non).

Par contre, les pièces Krem sont bien présentes tout comme le monde perdu (mais... c'est des "ouf" les programmeurs ! J'veux dire : même dans la plupart des autres reconversions Snes -> Gameboy, du contenu - en terme de durée de vie - a été omis, mais pas dans DKL2 - ou très très peu).

Jinsei
Messages : 232
Inscription : 01 Juil 2012, 11:52

Re: "De tout et de rien" sur les Donkey Kong Country

Messagepar Jinsei » 17 Jan 2015, 19:07

J'ai enfin terminé cette "purge" de DKL2, je spoile de suite :

- en commençant par parler du Boss de fin, qui est exactement le même que dans DKC2. "Légère" différence sur le fait que l'affrontement a été divisé par 2 et par conséquent, relativement simplifié. Je m'explique : dans DKC2, il fallait renvoyer un boulet dans la carabine du "Capitaine K-Rool" à 10 reprises. Ici, c'est seulement 5 fois. Ils ont repris en fait les 5 "premières fois" de l'affrontement de DKC2 qui étaient par conséquent les 5 passages de frappe les + faciles. Exit donc les passages où on devait éviter des "gommes" qui nous paralisaient, inversent les directions gauche-droite, où K-Roll fait de la téléportation... K-Roll est donc de loin le Boss le + facile de DKL2.

- vers la fin du jeu, des passages restent étonnament identiques à DKC2, où l'on voit DK attaché, puis où on se rend à un "autre montre" avec un autre niveau de ronces et il y a toujours la course contre l'autre perroquet. La course est "facilitée" par le fait qu'il n'y ait + d'abeilles rouges et que l'adversaire soit bien + lent que dans la version Snes. En revanche... comme les éléments et sprites sont trop gros et que le maniement de Sqwaks est également + chiant dans la version GB, ça complique la progression et on risque grandement de se manger les ronces. De +, la trajet est looooong.

- je confirme, les pièces de banane DK ne servent quasiment pas. Juste pour voyager et sauvegarder mais comme les autres membres Kong sont absents (Cranky, le mec du Quizz) ça fait qu'on trimballe ces pièces pour rien. Et la grande-mère ne permet que de sauvegarder, contrairement à la version Snes où elle monnayait également des conseils.

- le monde perdu : on découvre l'existence seulement après avoir finit le jeu. En fait, le "kiosque de Klubba" devient accessible sur la carte principale. Et comme dans DKL3, faut avoir toutes les pièces Krem (47 ici) pour pouvoir y jouer.

Concernant les autres niveaux :

- l'affrontement numéro 2 contre Krow est une horreur. En fait, on a une partie une "relaxe" (comme sur Snes) puis la seconde partie mérite d'être traitée par JDG. On se prend le gros oeuf sur la gueule quand il est impossible à prévoir ou éviter, et ce gros truc se permet de rebondir (pendant que Krow nous fonce dessus également) avant de se poser paisiblement (puisqu'après, il faut les lancer au corbeau) !
- étonné de voir que les musiques du chateau et de la glace sont de la partie (puis ils sont pas si mal reproduits, c'est ça qui est étonnant).
- le tout dernier niveau "tour toxique" est + simple que sur Snes. Par exemple, on n'a plus le passage où Rattly doit rebondir sur des barils qu'un Kremlin shoote (pendant que la lave monte).
- il n'y a plus le niveau de l’assesseur au sein du chateau (celui où on se fait "monter" automatiquement et en parmanence. A la place, ils ont mit un niveau "basique" assez proche de "salon du maillon" avec des chaines à traverser.
- changement fondamental : le niveau de glisse/train où un fantôme nous traque (et où faut prendre les bons tonneaux et éviter les mauvais pour le chrono). Ils ont mit à la place un niveau tout à fait basique (et facile) de montagnes russes, comme ceux du monde précédent. J'imagine que c'est du au fait que Kaccle (le fantôme) fait appel à des effets de transparence et que la GB ne peut faire ça (enfin, je me dis qu'ils auraient pu faire autrement en rendant cet ennemi "matériel").
- il n'y a plus le passage où Rambi se fait poursuivre par la grosse abeille (le Boss que Squawks affronte).

TartOcitron
Messages : 38
Inscription : 23 Mars 2015, 19:24
Sexe : ♂ Masculin

Expliquez-moi : en quoi DKC 2 > DKC 3 ?

Messagepar TartOcitron » 25 Juin 2015, 03:38

La série des Donkey Kong Country est connue pour être l'une des meilleures licences de plateforme 2D au monde, voire la meilleure.

Parmi ces différents opus il y a la trilogie de Rareware et les deux épisodes de Retro Studios plus récents, tout le monde considère la première trilogie comme meilleure... J'ai du mal à voir en quoi mais bref je ne vais pas contester je ne connais pas assez.

Et parmi la trilogie de Rareware on considère DKC 2 comme le meilleur et DKC 3 comme le moins bon, pourquoi ?

Je ne connais pas assez ces opus et j'aimerais comprendre, d'un oeil extérieur on voit DKC 3 plus abouti techniquement, une map excellente et plus libre, de nouveaux pnj, il a l'air un poil plus fluide dans ses animations etc. et toujours les mêmes devs aux commandes. Bref, tout pour plaire !

Donc qu'est-ce qui fait que DKC 2 lui est supérieur, ainsi que DKC 1 pour le coup ? Expliquez-moi en argumentant svp car DKC 3 me fait plus de l'oeil que DKC 2 sur le e-shop...

Avatar de l’utilisateur
BarbieRustique
Messages : 245
Inscription : 06 Août 2014, 15:40

Re: Expliquez-moi : en quoi DKC 2 > DKC 3 ?

Messagepar BarbieRustique » 25 Juin 2015, 08:16

Donkey kong 3 plus fluide que dk2 ? C'est faux, le troisième opus de la trilogie souffre au contraire de ralentissements par moments.
Et de façon générale, dk3 est moins rapide, réactif. Tu le ressens lorsque tu enchaines des sauts. En fait, quand tu sautes et que le personnage touche le sol, une petite inertie t'empêche de resauter dynamiquement comme c'est le cas dans dk2.

La map de dk3 est sympa, mais c'est pas travaillé au point d'en faire un véritable avantage.
Les musiques de dk3 sont également 1 cran en dessous de celles des deux premiers Dk.
Bref, dk3 est bon mais ne surpasse pas les deux premiers ( les boss sont par contre assez sympa )

Dk tropical freeze est trés bon, mais franchement le bestiaire n'est pas formidable...
Ou sont passés les animaux ? Pourquoi des sprites aussi petits? Et une manianilité, ou t'a l'impression que la moindre imprécision est fatale... Surtout avec le système de roulade+ saut qui pardonne pas trop les erreurs de jugements lors des sauts.

Jinsei
Messages : 232
Inscription : 01 Juil 2012, 11:52

Re: Expliquez-moi : en quoi DKC 2 > DKC 3 ?

Messagepar Jinsei » 25 Juin 2015, 11:36

BarbieRustique a écrit :Donkey kong 3 plus fluide que dk2 ? C'est faux, le troisième opus de la trilogie souffre au contraire de ralentissements par moments.
Et de façon générale, dk3 est moins rapide, réactif. Tu le ressens lorsque tu enchaines des sauts. En fait, quand tu sautes et que le personnage touche le sol, une petite inertie t'empêche de resauter dynamiquement comme c'est le cas dans dk2.


Mais... c'est qu'un détail tout ça, non ? Parce que pour avoir joué super longtemps à DKC3, je n'ai pas du ressentir les désagréments dont tu parles.

Le 3ème opus est certes moins rapide, et après ?

et question maniabilité naze et prise en main pénible, je pense que l'épisode sur Wii en tient une sacrée couche de ce point de vue.

Et parmi la trilogie de Rareware on considère DKC 2 comme le meilleur et DKC 3 comme le moins bon, pourquoi ?

Je ne connais pas assez ces opus et j'aimerais comprendre, d'un oeil extérieur on voit DKC 3 plus abouti techniquement, une map excellente et plus libre, de nouveaux pnj, il a l'air un poil plus fluide dans ses animations etc. et toujours les mêmes devs aux commandes. Bref, tout pour plaire !


Je pense que les gens en attendaient trop. D'autant que les 32-bitss'étaient alors bien implantés, les joueurs et testeurs (magazines) n'ont du pas capter que DKC3 tournait sur 16-bits.

Après oui, DKC3 apporte pas mal de petites choses auquel on ne donne pas crédit.

Après oui, comme a dit BarbieRustique, DKC2 a de meilleurs musiques (celles des bois, des ronces et de la glace). De meilleurs décors aussi.

Seulement après, je trouve que DKC3 possède des niveaux + intéressants que DKC2.

Cela dit, j'avais ouvert un sujet "de tout et rien sur les DKC".

TartOcitron
Messages : 38
Inscription : 23 Mars 2015, 19:24
Sexe : ♂ Masculin

Re: "De tout et de rien" sur les Donkey Kong Country

Messagepar TartOcitron » 25 Juin 2015, 22:32

Ok merci pour ces avis !


J'ai quelques questions au sujet des DKC snes et surtout des appréhensions :
- Comment les la jouabilité par rapport à Returns et Tropical Freeze ? La maniabilité n'est-elle pas un peu trop rigide, moins souple ? (surtout par rapport à TF, Returns je l'ai trouvé moins maniable, agréable, que TF)
- La difficulté de ces opus est plus élevée, identique ? Plus frustrante que Tropical Freeze ?

Avatar de l’utilisateur
BarbieRustique
Messages : 245
Inscription : 06 Août 2014, 15:40

Re: Expliquez-moi : en quoi DKC 2 > DKC 3 ?

Messagepar BarbieRustique » 27 Juin 2015, 07:12

@jinsei
Tu confonds vitesse et fluidité.
Mais dk3 est trés bien.

Avatar de l’utilisateur
monkey.d.luffy
Champion Mario Paint
Champion Mario Paint
Messages : 204
Inscription : 07 Juil 2013, 16:58

Re: "De tout et de rien" sur les Donkey Kong Country

Messagepar monkey.d.luffy » 27 Juin 2015, 10:13

KLM34 a écrit :, graphiquement je suis d'accord pour dire que DKL1 était prodigieux graphiquement (pour une GB), ce qui m'exaspère vraiment c'est sa prise en main (si j'en avais les moyens, je ferrais mon "joueur du grenier" sur ce jeu) et surtout sa difficulté (accentuée par sa très délicate maniabilité aussi).



J'ai trouvé la maniabilité excellente pour ma part ^^ et pour la lisibilité du jeu je trouve que de le jouer sur gbc le rend beaucoup plus agréable à l’œil.
En tout cas la gbc en avait dans le bide il suffit de voir la version gbc de donkey kong land 3 , il est juste magnifique :D
En tout cas, c'est des jeux que tout possesseurs de la gameboy doivent avoir.

Jinsei
Messages : 232
Inscription : 01 Juil 2012, 11:52

Re: "De tout et de rien" sur les Donkey Kong Country

Messagepar Jinsei » 23 Sep 2015, 14:52

A mon bon souvenir, seul le 1er DKC (ou DKL) a eu une reconversion sur GBC. A moins que tu parles du fait du rendu des jeux de la GB "normale" sur GBC et du rendu visuel au changement. Après, j'ai parlé de ce sujet + haut, c'est vrai que le rendu est impressionnant pour une GB, mais l'ambition (faire du DKC sur portable 8-bits) est trop risqué.

Jinsei
Messages : 232
Inscription : 01 Juil 2012, 11:52

Re: "De tout et de rien" sur les Donkey Kong Country

Messagepar Jinsei » 21 Nov 2015, 21:24

TartOcitron a écrit :Ok merci pour ces avis !


J'ai quelques questions au sujet des DKC snes et surtout des appréhensions :
- Comment les la jouabilité par rapport à Returns et Tropical Freeze ? La maniabilité n'est-elle pas un peu trop rigide, moins souple ? (surtout par rapport à TF, Returns je l'ai trouvé moins maniable, agréable, que TF)
- La difficulté de ces opus est plus élevée, identique ? Plus frustrante que Tropical Freeze ?

Bah, la prise en main et réponse aux commandes dans chacun des 3 DKC de la Snes est juste (si ce n'est presque)... parfaite. Irréprochable, quoi. Celle du pseudo-DKC de la Wii est à mon sens médiocre.

La difficulté : pour celle du 1, il faut bien savoir contrôler les 2 singes, maitriser leurs forces & faiblesses et connaitre si possible aussi les niveaux et ainsi, le jeu n'est pas bien sûr. Il l'est assez le cas échéant. DKC2 est assez coriace, surtout pour les niveaux du monde perdu. DKC3 est pas vraiment dur en dehors de 2 ou 3 niveaux vers la fin.

Jinsei
Messages : 232
Inscription : 01 Juil 2012, 11:52

Re: "De tout et de rien" sur les Donkey Kong Country

Messagepar Jinsei » 15 Jan 2018, 16:35

Ca vous dis quelque chose, la version Game boy Color ?



Et bien, j'ai finit le jeu et bon sang... c'était infernal. Le jeu mérite quoi... un très généreux 9/20. Le point le moins pire ce sont les graphismes, en revanche le framerate est horrible, les sprites sont trop gros (ça fait qu'on va mourir souvent), il y a un passage où on est obligé de perdre un singe (parce que le design est mal foutu). Les niveaux sont repris de la version Snes (la 1ère) mais avec les gros défauts ajoutés, la difficulté est salement accrue (sans parler de la prise en main avec les singes qui répondent très mal).

Non franchement, sur GB mieux vaut rester sur les DKL.


Revenir vers « Rétro 8/16 Bits »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité